Ce qui rend la Corée du Sud populaire – L’Edito de Matcha [Janvier 2018]

Corée populaire

여러분 안녕! On reprend les bonnes habitudes en 2018, l’édito est de retour. Dans un premier temps, on vous souhaite à tous et à toutes une excellente année ! Pour revenir au sujet du jour, j’aimerais faire le point avec vous pour comprendre pourquoi la Corée du Sud est de plus en plus populaire.

Des discours et des mentalités qui changent

J’ai fait un constat assez curieux. Il y a quelques années, beaucoup de personnes s’étonnaient lorsque je leur parlais de mon intérêt pour ce pays. « Pourquoi » ? « C’est original« . « Tu aimes les chinois » ? « Ah bon, c’est Coréen, Samsung » ? Certains d’entre-vous avaient probablement déjà eu affaire à ce genre de remarque, de la plus innocente à la plus ignare…

Aujourd’hui, nous avons plutôt droit à des « oppa, Gangnam Style » ou des « tu aimes la K-pop » très directs. Le plus drôle c’est quand on te dit « ma femme est coréenne« , « j’adore le kimchi » ou « tiens, j’ai une amie qui adore aussi » (tout est véridique).

On a par contre toujours autant affaire au fameux « Corée du Nord ou Corée du Sud ? » qu’on ne présente plus ! Il faut bien avouer que la péninsule coréenne a été très exposée médiatiquement ces dernières années. L’agitation inquiétante de Kim Jong Un fait un peu de publicité à cette partie du monde qui s’en serait bien passée…

Désormais, le temps où la grande majorité des français ne savait pas placer la Corée sur une carte est révolu.

La Corée populaire en occident

Comme chaque pays, la Corée possède une culture riche. Mais ce ne sont que certains de ses aspects seulement qui ont dépassé ses frontières. Déjà populaire en Asie dans les années 2000, c’est vers 2010 que la Corée a réellement désigné l’occident comme sa nouvelle cible.

Internet est devenu plus rapide, plus accessible. L’avènement du Web 2.0 (comprenez le web social) a permis à des millions d’êtres humains de créer, de partager et de découvrir de nouveaux contenus. La taille et le format de ce contenu ont eux aussi changé. Les vidéos sont facilement consultables grâce aux smartphones… Et le gouvernement Coréen l’a bien compris. Internet est un outil de promotion extrêmement puissant et peu coûteux.

A côté de ses gros conglomérats (chaebol – 재벌) qui font et qui ont fait sa fortune, la Corée a décidé de miser sur le soft power. Il s’agit d’être influent en utilisant sa culture (qui nous intéresse tant sur ce blog) ! L’année France – Corée (2015 – 2016) a aussi permis à nos deux pays de partager leurs cultures et a donné lieu à beaucoup d’événements liés au pays du matin calme en France.

La technologie

Commençons par un des aspects qu’on ne présente plus. La Corée du Sud est majoritairement connue pour ses grandes entreprises. Les domaines les plus populaires au niveau mondial étant l’électronique / électroménager, l’automobile et les industries lourdes (telles que la sidérurgie et la construction navale).

Samsung, LG, Hyundai, KIA sont des noms qui font partie de notre quotidien. Pourtant, les start-ups coréennes commencent à se faire une place sur le marché. Les incubateurs à start-ups qui se multiplient en Corée ne sont que la face visible d’un écosystème de plus en plus dynamique. Saviez-vous aussi qu’il existait un Naver Lab (un centre de recherche) à Grenoble ?

Source : www.tharawat-magazine.com
Toujours à la pointe de l’innovation ! – Source : www.tharawat-magazine.com

La cuisine

Un de mes sujets préférés. La cuisine coréenne est si délicieuse ! Et pour le plus grand plaisir de nos papilles, elle s’exporte bien ! Vous avez probablement remarqué que de plus en plus de restaurants coréens ouvrent dans les grandes villes françaises. La majorité reste tout de même concentrée à Paris, mais des adresses de bonne qualité voient le jour.

On découvre un florilège d’articles faisant l’apologie du kimchi. Le monde est fasciné par ce chou goûteux à l’odeur forte qui possède de nombreuses vertus pour la santé. Il est aussi facile de trouver des recettes coréennes sur internet ou dans des livres de cuisine. Et les épiceries spécialisées (physiques ou en ligne) se multiplient.

Le cinéma

Le cinéma coréen et plus particulièrement les films d’auteur, sociétaux et les thrillers sont acclamés par la critique. La France est d’ailleurs l’un des pays qui apprécie le plus ce cinéma. Plusieurs festivals du film français ont mis en lumière et ont nominé des films coréens pour leur programmation, et pas seulement le festival du film coréen ! Il est maintenant fréquent de voir des films coréens à l’affiche de certains cinémas français. Le phénomène reste encore assez localisé mais il s’étend de plus en plus. Je me rappelle encore la surprise de mon ami coréen en visite à Paris lorsqu’il a découvert des affiches de « Mademoiselle » partout dans les couloirs du métro !

D’un autre côté, on perçoit de plus en plus la présence de la Corée dans des productions américaines. Vous remarquerez le nombre croissant de personnages et d’acteurs coréens (ou d’origine coréenne) dans les films et séries. Ou encore les scènes tournées en Corée plutôt que dans d’autres pays d’Asie eux aussi populaires. Je pense à Avengers 2 ou Black Panther (qui a l’air tellement badass, on attend vraiment sa sortie) par exemple. Oui, on aime les films Marvel. Vous en avez d’autres ?

Busan Cinema Center
Busan Cinema Center = Source : bbc.co.uk

Les dramas

« Drama« (드라마), c’est le nom donné aux séries asiatiques. Un peu comme les « telenovelas » en Amérique du Sud. Auparavant accessibles uniquement sur certains sites de fanbases spécialisées, il n’était pas facile de tomber par hasard sur des dramas. Des bénévoles passionnés traduisaient (et traduisent encore) ces dramas pour permettre au plus grand nombre de pourvoir les regarder et les comprendre. Aujourd’hui, des entreprises bien avisées ont su surfer sur la popularité de ces séries asiatiques pour en faire leur cœur de métier. Elles négocient les droits de diffusion et les proposent avec des sous-titres (normalement révisés) sur leur plateforme de streaming payante. L’option gratuite est aussi proposée mais souvent entrecoupée de pubs et jamais en HD.

Pour vous en donner quelques-unes : Viki et Dramapassion. Et maintenant même Netflix (qui a produit un film coréen) et TF1 VOD s’y mettent !

https://i2.wp.com/www.hellokpop.com/wp-content/uploads/2017/01/20170106_Goblin.jpg
Goblin, le drama le plus populaire de 2016 – Source : www.hellokpop.com

La K-pop

Par définition, la musique pop coréenne ! Les rythmes catchy avec quelques mots en anglais perdus au milieu des paroles, les chorégraphies incroyables et l’esthétique soignée des chanteurs et des clips rendent la K-pop très addictive ! Je vous avait fait un article détaillé sur le sujet où je vous détaillais mon avis l’état de la K-pop en France en 2017.

Le premier concert K-pop en France a été le SM Town de 2010 à Paris, bien avant l’arrivée de PSY chez nous (ok, 2 ans avant)… Les fans étaient tellement ravies que les places sont parties rapidement. A tel point qu’il a fallu ajouter une deuxième date ! Depuis, de nombreux événements et concerts ont eu lieu. L’année dernière a été particulièrement généreuse à ce niveau là. Il ne manquerait plus qu’un concert de BTS pour ravir la majorité des fans de K-pop !

Et si à une époque il fallait aller dans des boutiques spécialisées, il n’est plus si rare de trouver quelques albums coréens à la FNAC ou à Cultura.

https://i2.wp.com/www.sbs.com.au/popasia/sites/sbs.com.au.popasia/files/styles/full/public/seventeen_5.jpg?resize=665%2C374&ssl=1
Clap de SEVENTEEN. Le clip a une esthétique folle – Source : Sbs.com.au

La langue

L’avantage des dramas et de la musique, c’est qu’ils permettent de découvrir et d’apprendre quelques mots et expressions d’une langue totalement nouvelle ! On s’immerge, on se passionne et cela mène parfois à vouloir apprendre la langue. D’autres voient l’intérêt économique et commercial qu’offrent les perspectives de parler coréen.

Ce pays attire de plus en plus d’expatriés qui viennent tenter leur chance dans un pays en évolution constante. D’autres encore souhaitent avoir une expérience dans le pays qui les font rêver. Il faut savoir qu’à part quelques métiers spécifiques, et à la différence d’autres pays, il est difficile de travailler en Corée sans parler un minimum coréen. L’une des raisons étant que le marché de l’emploi commence à saturer et les locaux sont privilégiés pour les embauches.

Mais les relations entre la France et la Corée sont de plus en plus fortes. Il y a tant de bonnes raisons d’apprendre le coréen !

« La passion d’Ahn Sang-Soo, c’est la typographie coréenne : le hangul. Fier d’être issu d’un pays qui a inventé son propre alphabet il y a 500 ans comme alternative au chinois,…
Typographie Hangul par Ahn Sang-Soo – Source : indexgrafik.fr

La beauté

Qui n’a pas encore entendu parler de K-beauty ? Les produits de beauté coréens ont été les stars des rayons cosmétiques en 2017. La fascination que suscite la peau parfaite des coréennes a dépassé la petite communauté des addicts à la k-beauty. De plus en plus de blogueuses se spécialisent sur ce segment et les magazines n’hésitent pas à reprendre leurs produits phares et leurs conseils pour les faire connaître au grand public.

On pourrait croire que c’est simplement un phénomène de mode. Pourtant, la K-beauty est populaire pour de bonnes raisons. La recherche et l’innovation sont au centre des préoccupations des marques coréennes. Et les consommatrices exigeantes forcent ces marques à redoubler d’inventivité pour proposer le prochain produit phare de la saison. Les marques occidentales doivent suivre le pas afin de ne pas se faire doubler par leur concurrentes coréennes.

De plus, les packagings sont tellement beaux qu’on a parfois juste envie d’acheter ces cosmétiques pour les collectionner. Marketing, quand tu nous tiens.

https://i0.wp.com/theklog.co/wp-content/uploads/2016/07/5-of-the-Cutest-Character-Themed-Korean-Beauty-Collaborations-Featured.jpg?resize=665%2C380&ssl=1
La gamme beauté Gudetama par Holika Holika – Source : theklog.co

La mode

Depuis quelques années, la mode coréenne et la fashion week de Séoul sont sous le feu des projecteurs. L’influence de la K-pop et de ses looks déjantés y est probablement aussi pour quelque chose.

Il faut dire qu’aujourd’hui les marques et les designers coréens s’exportent bien. A la différence d’autres pays, par exemple, la Fashion Week de Séoul met en lumière de jeunes designers qui tirent leur inspiration du « street style« . Les modes arrivent et passent vite en Corée. Et lorsque qu’une marque ou un accessoire est à la mode, il n’est pas rare de voir beaucoup de personnes porter la même chose.

Ce qui est sûr, c’est que les coréens prêtent beaucoup d’importance à leur apparence et à leur style. Ce style à tendance éclectique, passe du streetwear au sportswear ou du punk au hip-hop. C’est cette diversité qui rend la mode coréenne intéressante. On retrouve une certaine diversité dans l’uniformité du trendy coréen.

Pour aller plus loin, je vous conseille cet article (en anglais) de Hypebeast avec des avis d’acteurs de l’industrie.

https://i1.wp.com/fashionista.com/.image/t_share/MTUwODgxNTc0MzExNzAwNDI1/hp-seoul-fashion-week-street-style-spring-2018.jpg?resize=665%2C376&ssl=1
Des styles différents & déjantés – Source : fashionista.com

La politique

Finissons par un sujet moins amusant. Une des publicités dont la Corée du Sud se serait bien passée est le conflit avec son frère ennemi du Nord. Avec la progression de ce dernier dans le domaine nucléaire et suit à ses différents essais de tirs balistiques, l’attention du monde se porte, avec crainte, sur la péninsule coréenne. Et ce ne sont pas les différentes déclarations et tweets de Donald Trump qui calmeront les provocations de Kim Jong Un. Mais les récentes discussions entre le Nord et le Sud négociant la participation d’athlètes de Pyeongyang aux JO d’hiver de Pyeongchang cet hiver annoncent au moins une lueur d’espoir pour cette année.

Outre les problèmes internationaux, la Corée du Sud a fait face à des scandales nationaux et particulièrement en 2017. La destitution de l’ex-présidente Park Geun Hye a porté un coup à la situation politique du pays. L’implication du fils héritier de l’empire Samsung a mis en lumière (une fois de plus) les problèmes de corruption qui faisaient rage dans les plus hautes sphères du pays. Mais le fait que justice ait été rendue après la mobilisation massive des citoyens coréens prouve que la Corée du Sud souhaite progresser et réclame du changement, tant au niveau politique que social. Affaire à suivre !

https://i1.wp.com/www.hindustantimes.com/rf/image_size_960x540/HT/p2/2017/01/10/Pictures/south-korea-politics_0adb6f42-d726-11e6-bfdf-9650955a20b7.jpg?resize=665%2C374
Des protestations pour la destitution de Park Geun Hye en 2016 – Source : hindustantimes.com

Une popularité faite pour durer ?

Alors, que nous réserve 2018 au niveau culture coréenne ? Probablement encore beaucoup de surprises. A moins qu’on finisse par s’y habituer et que la culture coréenne finisse par faire partie du paysage. Ce qui serait assez dommage dans un sens. Ce charme assez confidentiel que possède la Corée est en train de se transformer en quelque chose de commercial dans nos contrées. Car sans même parler des convertis à la culture, la Corée fait vendre.

Cependant, le fait que la culture et les produits coréens soient plus accessibles nous permet de faire vivre notre passion et de la partager avec les autres 😉

J’ai hâte de découvrir ce que 2018 nous réserve. 

Encore bonne année à vous tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

UX / UI Designer et addict au Matcha Latte.
Ce que j’aime de la culture coréenne ? Entre la cuisine ♥, la langue ou les dramas… la liste est longue ! Après deux séjours au pays du matin frais, je partage avec vous mes impressions sur ce qui touche à ce pays~

Vous reprendrez bien un café ?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *