Récemment, j’ai dévoré le drama Itaewon Class (이태원 클라쓰) sur Netflix et j’ai été fascinée par les excellentes leçons de gestion de business qu’on y retrouve disséminées ! J’ai donc pensé que ce serait intéressant de vous les partager. La dernière fois que je vous ai parlé drama remonte à 2018… Il est donc temps que je reprenne avec quelques nouveautés ! Qui sait, cet article pourra peut-être inspirer ceux d’entre-vous qui souhaitent monter un business ou qui recherchent des idées pour se lancer ?

Mais tout d’abord, un petit rappel du synopsis d’Itaewon Class. Itaewon Class est une série coréenne diffusée en 2020 sur la chaîne JTBC, puis sur Netflix. Elle est tirée du webtoon du même nom, créé par l’auteur Gwang Jin.

Suite à des événements tragiques et à sa sortie de prison, Park Saeroyi ne rêve que d’une chose : ouvrir son bar et le faire grandir afin de rivaliser avec un puissant ennemi, le PDG du groupe Jangga. Sur un coup de coeur, il choisit alors le quartier d’Itaewon, connu pour être la partie la plus internationale de Séoul et ouvre DanBam. S’entourant d’une équipe bien particulière, ils s’unissent et se battent ensemble pour arriver au sommet. Saeroyi arrivera-t-il à atteindre son objectif de surpasser son ennemi ?

itaewon class poster drama vs webtoon

Attention ! La suite de cet article contient des spoilers étant donné que j’explique chaque enseignement business avec un exemple tiré du drama. A vos risques et périls si vous continuez votre lecture et que vous n’avez pas encore terminé (ou commencé) la série ! Vous serez prévenus 🙂

La grande particularité de cette histoire est qu’elle met en avant des personnages dont la situation les place en marge de la société coréenne. Saeroyi n’a pas terminé le lycée et a séjourné en prison. Parmi ses amis et acolytes, il y a une personne transexuelle (Ma Hyeon-Yi), un autre repris de justice et ancien malfrat (Choi Seung-Kwon), un métis africano-coréen (Kim Toni) ou encore une orpheline (Oh Soo-Ah). Il est aussi épaulé par une jeune femme à haut potentiel (comprenez adulte surdouée) lassée par la vie et aussi influenceuse (Jo Yi-Seo), mais aussi par le fils illégitime d’un chaebol (Jang Geun-Soo). Aucun de ces personnages n’a une situation considérée comme « normale » en Corée. C’est à force de persévérance et en combinant leurs efforts au fil de l’histoire qu’ils finissent par gravir les échelons du succès.

Leçon #1 : aménager son commerce

Se mettre à la place des clients et du personnel

L’aménagement d’un restaurant ou d’une boutique est très important. Il faut imaginer comment l’espace sera utilisé par les personnes qui le fréquenteront. Chaque recoin est-il bien optimisé ? Doit-on mettre en place un parcours de visite pour le client ? Quelle ambiance veut-on créer ? Yi-Seo, la nouvelle et jeune manager, est bien consciente que le bar DanBam est très mal aménagé. Les tables ne sont pas organisées et posées au hasard au milieu de la salle. Au final, Saeroyi et sa troupe finissent par abattre un mur qui faisait perdre de la place afin de pouvoir agrandir la pièce principale et y mettre plus de tables, alignées et séparées par des cloisons cette fois.

A retenir : Bien imaginer le parcours client et l’utilisation de l’espace dans un commerce, qu’il faudra optimiser en fonction. Pour une plateforme digitale ou un service, il en sera de même.

Créer une bonne atmosphère grâce à la décoration

Nous sommes tous d’accord qu’aujourd’hui, les endroits dits « instagrammables » sont ceux qui attirent le plus de clients. En tant que consommateurs, nous sommes faibles faces à la perspective de pouvoir prendre une jolie photo à poster sur nos réseaux sociaux. La scénographie a toujours été importante, mais aujourd’hui, elle est plus que cruciale ! C’est pourquoi Yi-Seo décide de coordonner le make-over du bar.

A retenir : Ne jamais négliger l’esthétique de son commerce ou de son produit. Les petits détails comptent. Sans pour autant négliger l’aspect primordial de leur fonction principale, le design permet de cacher certains petits défauts.

Leçon #2 : lancer son business

Avoir des bases solides

Lorsqu’on choisit son coeur de métier, il faut consolider ses bases pour avoir une expertise forte et avoir un produit ou un service solide et de bonne qualité. Lorsque Yi-Seo rejoint DanBam, elle comprend que la faiblesse principale du bar vient de la nourriture. Si elle n’est pas excellente, les clients ne reviendront pas. J’ajouterai même que si le lieu et le produit sont instagrammables mais que la nourriture est mauvaise, personne n’y retournera.

A retenir : La qualité prime malgré tout sur l’esthétique.

Avoir un produit ou une spécialité phare

En affaires, il faut être connu comme un expert dans un domaine particulier. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut proposer qu’un service/produit ou que le reste sera mauvais, mais cela guidera et rassurera les clients sur votre qualité. Si le travail est bien fait, leur mémoire fera automatiquement l’association entre votre produit/service et votre business. Yi-Seo fait justement remarquer à Saeroyi que le menu du bar est simplement une liste de plats. Elle suggère alors de choisir et travailler un plat pour le rendre excellent afin d’en faire la spécialité de DanBam et le mettre en avant sur la carte. Cela leur permet plus tard de devenir un bar incontournable du quartier d’Itaewon.

A retenir : Lorsqu’on se lance, il faut consolider son expertise sur un domaine ou un produit phare en priorité. Cela permet de devenir une référence dans ce domaine en particulier et de construire une réputation. La diversification viendra ensuite, ne vous inquiétez pas pour ça 😉

Utiliser les réseaux sociaux

De la publicité à grande portée mais à moindre coût. Saeroyi semblait être le dernier être sur Terre à ignorer la portée des réseaux sociaux en termes de publicité. Un chance pour lui que Yi-Seo soit une influenceuse populaire et décide de faire de la publicité pour DanBam sur son compte personnel ! Vous aussi, pensez les réseaux sociaux comme premier choix pour faire votre promo !

A retenir : Le marketing coûte cher, c’est pour cela que les réseaux sociaux sont la meilleure solution pour toucher un maximum de personnes à moindre coût. Cela peut passer par des posts sponsorisés, du référencement payant ou un partenariat avec des influenceurs ou autres partenaires (je le précise au cas où, mais tout travail mérite salaire, donc n’espérez rien de gratuit si quelqu’un travaille pour vous).

Leçon #3 : bien choisir son équipe

Trouver des collaborateurs fidèles

Choisir des personnes en qui on a confiance et qui seront fidèles à leur poste est primordial : les compétences et l’expérience ne font pas tout. Travailler avec des personnalités compatibles est très important. Dans Itaewon Class, on rappelle souvent à Saeroyi qu’il n’a que son diplôme de collège et qu’il est un ancien détenu. Pourtant, c’est un homme intelligent… et patient. Il a travaillé dur par la suite pour pouvoir ouvrir son bar. Il s’est d’abord entouré de deux vieux amis n’ayant aucune expérience de la restauration mais motivés pour avancer et changer de vie grâce à ce nouveau travail. Les compétences peuvent s’acquérir avec l’expérience, tant que chacun y met de la bonne volonté ! C’est ce qui se passe ensuite, notamment pour Hyeon-Yi qui devient une cheffe hors pair !

A retenir : A compétences égales ou presque, choisissez la personne la plus motivée.

Avoir une équipe complémentaire

Chaque collaborateur doit avoir une plus-value au sein de l’équipe et pour le business. Par exemple, lorsque Geun-Soo et Yi-Seo rejoignent l’équipe, ils apportent chacun des atouts qui manquaient à DanBam. Un management efficace et de bonnes idées, et un serveur doué et mignon qui fait revenir les clients !

A retenir : Soyez attentifs lors de la construction de votre équipe et choisissez des personnes capables de s’entendre et de se compléter sur leurs compétences.

personnages du bar danbam d'itaewon class

Leçon #4 : faire grandir son affaire

Voir grand

Avoir un plan d’envergure mais avancer petit à petit en se fixant des jalons est la meilleure façon de progresser. Il ne faut jamais agir dans la précipitation et se donner le temps de réfléchir lorsque vient le moment de prendre une grande décision. Saeroyi sait dès le départ que son but est devenir le groupe alimentaire n°1 de Corée. Il commence avec l’ouverture d’un petit bar pour laquelle il a travaillé dur au préalable. Puis il finit par monter le groupe IC qui s’internationalise et finit par rivaliser avec son rival Jangga. La décision précipitée de faire confiance à des investisseurs pour ouvrir une chaîne, plutôt que d’ouvrir un second bar, a bien failli le mener à la faillite…

A retenir : Fixez-vous un plan sur le long terme, mais aussi sur le court et moyen terme. Lorsqu’une décision à prendre à court terme aura un impact sur le moyen ou long terme, pesez bien le pour et le contre. Et pour rester motivé, célébrez les petites victoires et continuez à avancer !

Chercher de l’exposition médiatique et saisir les opportunités

Lorsque DanBam est sélectionné pour participer à une émission TV (du type Top Chef) mettant en compétition les chefs des meilleurs bars du pays, Hyeon-Yi devient populaire. Beaucoup de personnes commencent alors à s’intéresser à DanBam, notamment des investisseurs. Être bon ne suffit pas pour grandir, il faut se faire connaitre pour attirer les bonnes personnes. On en revient aussi aux réseaux sociaux qui sont indispensables pour commencer et pour consolider son image !

A retenir : Faites en sorte d’être le plus visible médiatiquement. Cela passera souvent par votre présence digitale dans un premier temps. Ne sous-estimez pas non plus la puissance du bouche-à-oreille ! Il faut savoir saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent à vous.

Investir et faire travailler son argent

Le PDG de Jangga, Jang Dae-Hee, est un homme d’affaire expérimenté. Dans le drama, il explique qu’il y a deux manières de gagner de l’argent : de manière active en travaillant et de manière passive en faisant travailler son argent. C’est exactement ce qu’a fait Park Saeroyi en investissant l’argent touché suite au décès de son père dans des actions chez Jangga lorsque leur prix était au plus bas. Lorsqu’elles ont remonté, il faisait partie des actionnaires les plus importants du groupe. Faire travailler son argent est souvent la manière de gagner de l’argent le plus facilement, autant faut-il avoir un capital de départ et bien choisir comment l’investir.

A retenir : L’argent que vous n’utilisez pas doit travailler aussi. A bon entendeur… (et le livret A ne compte pas !)

Leçon #5 : être un bon leader en misant sur les individus

Prendre soin de ses collaborateurs

Saeroyi refuse de virer ses employés pour le seul motif qu’ils ont un peu de difficultés. Pour lui, le plus important est que la personne veuille faire de son mieux et soit prête à travailler dur pour s’améliorer. C’est une manière de raisonner plutôt idéaliste qui, à vrai dire, ne fonctionne pas toujours dans la vie réelle. Mais c’est un bel exemple qui relativise le rôle des employés dans l’entreprise. Si on leur fait confiance et qu’on leur montre, ils seront d’autant plus loyaux.

A retenir : Faites confiance à vos collaborateurs et montrez-le ! Le sentiment sera réciproque et ils mettront plus de bonne volonté dans leur travail.

Construire son réseau et créer des alliances

Dans la vie, comme en affaires, on n’avance jamais seul. S’entourer d’alliés fidèles et loyaux est crucial. Saeroyi, sans l’avoir vraiment cherché, s’est lié avec des personnes qui l’ont aidé dans son ascension. C’est un personnage droit et altruiste, et ces traits de caractère lui ont attiré la sympathie de plusieurs personnes. C’est le cas du gestionnaire de portefeuille Lee Ho-Jin… Ou encore de la grand-mère de Kim Toni, Kim Soon-Rye, la riche prêteuse sur gages. Sans savoir qui ils étaient, ni qui ils deviendraient dans le futur, il leur a fait grande impression à sa manière. Soyez-vous même et n’attendez pas forcément de recevoir une contrepartie directe lorsque vous rendez service à quelqu’un. Les gens ont bonne mémoire, ils se souviendront qu’ils vous seront redevables si vous revenez un jour vers eux pour leur demander de l’aide. 😉

A retenir : Construisez et consolidez votre réseau dès que possible. Tout type de personne peut en faire partie, aussi bien dans votre cercle professionnel qu’en dehors. N’hésitez pas à apporter votre aide et votre soutien aux personnes qui vous approchent si cela est de votre ressort.

Bonus : Itaewon Class, un bel exemple de tolérance

Itaewon Class, c’est surtout un drama qui bouleverse les codes en Corée. Savoir donner sa chance à chacun, peu importe son passé, peu importe son âge, peu importe son apparence, peu importe son genre. C’est ce qui fait la beauté de l’histoire d’Itaewon Class. Pour la première fois en Corée, un drama prônant l’acceptation de la différence et qui pose cette différence en tant que force monte aux sommets de la popularité en Corée. Un beau pas vers l’ouverture de la société coréenne. En sachant que la Corée est l’un des pays les plus ethniquement homogènes au monde et est encore très patriarcale, on espère que ce type d’initiative va se poursuivre !

Personnellement, j’ai adoré Itaewon Class (pas seulement parce que Park Seo-Jun joue le personnage principal) et je pense que ce sera l’un de mes dramas préférés de 2020. Il est vrai qu’il est assez idéaliste. Mais c’est aussi cette candeur et cet optimisme des personnages qui luttent pour leur réussite qui le rendent si singulier. Ce drama m’a vraiment touchée grâce à ses messages de tolérance. J’aimerais maintenant que le webtoon soit disponible en anglais pour pouvoir le lire ! J’ai vu pas mal d’articles et de vidéos sur ce thème et j’ai donc préféré me pencher sur l’autre sujet très intéressant de ce drama : la création et la gestion d’un business. Cependant, si vous voulez parler plus en détail des sujets sur la tolérance avec moi, je serais ravie de répondre à vos questions dans les commentaires !

Et vous, avez-vous aussi appris des choses utiles en regardant Itaewon Class ?

Author

Un brin geek, un brin foodie et très addict au Matcha Latte. Pourquoi bloguer sur la culture coréenne ? Entre la cuisine ♥, la langue ou les dramas... la liste est longue ! Après deux séjours au pays du matin frais, je partage avec vous mes impressions sur ce qui touche à ce pays~

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.