여러분 안녕! Vous n’êtes certainement pas passés à côté de l’actualité de la péninsule coréenne la semaine dernière. La Corée du Nord (북한bukhan)et la Corée du Sud (대한민국daehan minguk) sont en bonne voie pour une réconciliation, voire même pour la paix et la signature d’une armistice !

Je tiens tout d’abord à m’excuser pour ne pas avoir posté d’édito le mois dernier. Depuis que je suis arrivée à Barcelone, j’ai été un peu sur tous les fronts. Nouvelle ville, nouvelles langues (ça parle Espagnol et Catalan), nouveau travail, nouvelles personnes, nouvelle bouffe… 🙂

Dans tous les cas, je n’ai pas abandonné le blog et je reprends doucement ! Je tiens aussi à remercier tous ceux qui continuent à nous suivre. C’est extrêmement important pour nous !

La fin des tensions sur la péninsule coréenne ?

Depuis les Jeux Olympiques de Pyongyang, on a pu assister à un rapprochement quasi inédit entre les deux Corées. Depuis la participation des deux pays sous un drapeau commun, le dirigeant de la Corée du Nord a adopté un comportement étrangement conciliant.

De manière très cordiale, les deux chefs d’Etat coréen avancent main dans la main et Kim Jong Un invite Moon Jae In à traverser la frontière qui sépare leurs pays dans le village de Panmunjom (retrouvez mon excursion à la frontière entre les deux Corées en 2014 via ce lien).

Et sur Internet, on a pu découvrir des images presque surréalistes qui m’ont un peu rappelé la fameuse promenade de Justin Trudeau et d’Emmanuel Macron peu après son élection en 2017. Je n’ai donc pas pu résister à l’idée de vous partager quelques images bromanesques.

coree kim jong un moon jae in balade
« Viens dans mon jardin, on sera bien » Source : France Info
coree kim jong un moon jae in main
« Attention à la marche ! Attends, prends ma main » Source : Business Insider France
coree kim jong un moon jae in gouter
« Trump plaisantait quand il disait que ton bouton marchait pas, hein.  Faut pas se fâcher pour ça ! » Source : France Inter

C’est beau.

Trêve de plaisanteries, la paix est sur le point d’éclore sur la péninsule coréenne.

Quelques avancées pour une paix durable ?

Beaucoup d’efforts ont été promis. Les deux côtés se sont engagés pour une dénucléarisation totale de la péninsule ce mois-ci. Le Nord a aussi décidé de se réaligner sur le fuseau horaire du Sud (changé de 30 min de décalage en 2015 à l’initiative de Kim Jong Un lui même). Ils se sont aussi engagés à démonter les hauts parleurs de propagande placés à la frontière. Vous vous rappelez peut être les tensions provoquées à la suite de la diffusion de K-pop par le Sud qui avait décidé de réprimer le Nord.

Mais la plus belle décision prise lors de cette rencontre reste une initiative plus humaine. Les familles séparées suite à la guerre de Corée vont pouvoir se rencontrer. Pour info, la dernière fois qu’une telle rencontre a eu lieu était en 2015. Malheureusement, seulement une poignée de privilégiés ont pu participer à ces retrouvailles et la majorité était encore sur liste d’attente…

Et les discussions pour la paix ne font que commencer ! En effet, la Corée du Nord a annoncé être ouverte pour des discussions avec le Japon, pays avec lequel la Corée du Nord a toujours entretenu de fortes tensions. Kim Jong Un est même prêt à rencontrer Donald Trump ! Le rendez-vous est déjà pris le 12 juin à Singapour. Quand à Moon Jae In, il est prévu qu’il se rende à Pyeongyang très bientôt.

Paix et réunification

Pendant plus de 60 ans suite à la guerre de Corée, l’objectif des deux pays a été la réunification. Cependant, leurs régimes ont toujours été diamétralement opposés, rendant toute réunification conciliante impossible. En Corée du Sud, il existe même un ministère de la réunification !

Vous vous doutez donc de la difficulté, encore aujourd’hui, d’une possible réunification. Plutôt que de partir sur l’idée de reformer à nouveau un seul et même pays, une paix durable me semble plus vraisemblable. Plusieurs raisons s’imposent.

Bannière étudiants réunification www.heol-cafe.com
Une bannière d’étudiants sud-coréens souhaitant la réunification (2014)

La réunification, trop difficile ?

Si les deux pays partagent une longue histoire commune, leur culture et leurs moeurs ont énormément évolué en 60 ans. Tandis que le Sud s’est occidentalisé et a adopté un système capitaliste, le Nord s’est engouffré dans un régime dictatorial dérivé du communisme. La situation est trop compliquée pour le moment pour choisir entre l’un des deux régimes. Les deux pays ont engagé des discussions pour la paix mais trop de tensions subsistent pour adopter une mesure aussi radicale.

Les technologies et certains objets et usages du quotidien en Corée du Sud sont complètement étrangers aux voisins du Nord. Ce n’est pas pour rien que les réfugiés Nord-coréens en Corée du Sud doivent obligatoirement suivre un programme d’adaptation à huis-clos pendant plusieurs semaines avant de pouvoir démarrer leur vie dans leur pays d’adoption.

De plus, une majorité de la population a été conditionnée toute sa vie au culte du leader suprême (aka. la dynastie des Kim – grand-père, père et fils). Les Sud-coréens, pour leur part, se battent pour éradiquer la corruption qui sévit dans leur pays… deux situations bien différentes.

Un autre point qui fâche est la situation économique inégale entre les deux pays. Il va sans dire que la Corée du Sud est bien portante mais il est difficile d’évaluer la situation d’une Corée du Nord si secrète.

Qu’en pensent les Sud-coréens ?

Les coréens du Sud ne sont pas contre une réunification. Cependant, ils se méfient, à raison, de cet élan de coopération suspect de la part de Kim Jong Un. Agirait-il par motivation économique, la Corée du Nord ayant un PIB bien plus bas que le Sud ? Ou par intérêt géopolitique pour s’assurer le soutien des grandes autorités internationales ?

Je vous invite donc à visionner les opinions de quelques sud-coréens dans cette vidéo en micro-trottoir par Asian Boss. Il y a des sous-titres en français à ajouter dans les paramètres pour les