Comment partir étudier en Corée du Sud ?

étudier

Chaque année, de plus en plus de Français choisissent la Corée du Sud pour les accueillir au cours de leurs études. J’ai eu l’occasion d’y étudier 5 mois et vous livre différentes manières d’y partir y étudier selon vos projets et vos envies.

Partir en échange académique ou en double diplôme

L’échange académique

Il s’agit d’un partenariat entre un établissement français et une université coréenne permettant d’échanger des étudiants pour une durée d’un semestre à un an. C’est la méthode par laquelle j’ai pu poser mes baskets en Corée pour la première fois. Pour choisir l’école dans laquelle j’allais faire mon master, l’un de mes critères était les partenariats avec des universités en Corée ou au Japon. J’ai finalement choisi la Corée et je ne regrette pas du tout mon choix !

En plus de profiter des joies d’être étudiant en échange (ce n’est pas un programme ERASMUS, mais c’est presque tout pareil), j’y ai découvert une culture riche, des personnes généreuses et surtout, une nourriture plus que délicieuse ! J’ai aussi rencontré des amis français, coréens et internationaux que j’adore. Je vous recommande donc de bien choisir votre établissement en France au préalable si partir étudier en Corée est un projet qui vous tient à cœur depuis longtemps.

Où suis-je partie ?

J’ai décidé d’intégrer l’Université de SungKyunKwan (성균관 대학교 ou SKKU pour les intimes) car certes, c’est biaisé mais j’avais adoré le drama SungKyunKwan Scandal. Plus sérieusement, il s’agit de l’université la plus ancienne d’Asie et le vieux campus datant du début de l’ère Joseon (XIVème siècle) existe toujours. Aujourd’hui, l’université est moderne, a été rachetée par Samsung – ils sont partout ces coquins – et est divisée en deux campus. Les sciences sont étudiées à Suwon (au sud de Séoul) et le reste est concentré dans le campus de Séoul. Ce dernier est d’ailleurs l’un des plus petits campus de la ville, bien qu’il reste très impressionnant lorsqu’on arrive d’un campus français. L’université est située près du quartier estudiantin de Daehanro, connu pour ses bars et ses théâtres. Les principaux palais sont aussi très proches. Encore aujourd’hui, le quartier de Hyehwa et Daehanro reste mon coin favori de la capitale.

Université de SungKyunKwan
L’Université de SungKyunKwan et ses cerisiers en fleurs

Que peut-on étudier ?

Tout ! J’ai personnellement suivi des cours de la majeure Business Administration, des cours culturels réservés aux étudiants en échange, ainsi qu’un cours de coréen. Tous les cours sont dispensés en Anglais (et au maximum en Coréen pour le cours de langue) donc la langue de Shakespeare vous sera indispensable, au moins à un niveau intermédiaire. Mes cours de business regroupaient des étudiants coréens et internationaux. C’est très intéressant de travailler ensemble car nos différences culturelles nous confrontent à de nouvelles manières de travailler ou d’aborder les choses. C’est même parfois un peu difficile mais ça vous ouvre l’esprit !

Les campus des Universités coréennes sont tous très beaux, modernes et grands. Si les plus prestigieuses sont situées à Séoul, il en existe aussi dans les autres villes comme Busan qui est très agréable car située en bord de mer.

Les double diplômes

Une autre solution, plus rare, est d’effectuer un double diplôme. Il s’agit d’un accord passé entre une école française et une école coréenne permettant aux étudiants d’aller étudier (en général 1 an) dans l’établissement partenaire et débouchant ainsi sur l’obtention d’à la fois le diplôme français et du diplôme coréen. Les cours sont en général très intensifs. Renseignez-vous sur les écoles et universités de votre secteur si vous êtes intéressés.

Les campus français

Certaines écoles comme des écoles de commerce ouvrent aussi de plus en plus de campus en Asie et proposent à leurs étudiants d’y passer une partie de leur scolarité. C’est le cas de KEDGE qui a récemment ouvert un campus au sein de la Korea University.

Vous retrouverez sur le site de Cursus Mundus une liste non-exhaustive des universités coréennes.

Participer à un programme court (été ou hiver)

Les universités coréennes proposent des semestres courts, généralement de 3 semaines, pendant les vacances d’hiver et d’été. Ces programmes internationaux dispensent des cours en Coréen mais aussi en anglais, voire dans d’autres langues.

A la suite de mon semestre, l’Université de SungKyunKwan a proposé aux étudiants en échange comme moi de suivre son programme d’été international gratuitement (hors logement et activités). J’ai bien entendu saisi cette opportunité car le programme est à la base assez onéreux. Il est possible de choisir maximum 2 cours parmi ceux proposés : un le matin et/ou un l’après-midi qui seront dispensés intensivement pendant 3 semaines du lundi au vendredi. Obtenir la gratuité est très rentable sachant qu’un seul cours coûte 400 USD (~372 EUR)… Soit 800 USD (~745 EUR) les 2 cours plus le logement, les activités et la nourriture. Vous avez bien lu.

Le matin, je suivais un cours sur l’entrepreneuriat éthique avec un éminent professeur de l’Université de Cambridge (rien que ça, pas étonnant que le programme soit populaire auprès de nombreux étudiants singapouriens). Quelques professeurs étrangers sont en effet invités chaque année et je peux vous assurer que ce Monsieur était LA star du programme. L’après-midi, je continuais mes cours de Coréen en petit groupe.Les activités proposées sont l’occasion de rencontrer les autres étudiants venant du monde entier tout en visitant et en découvrant Séoul et la culture coréenne.

Il existe aussi un semestre d’hiver mais il me semble que le programme d’été vaut plus le coup en général. Il existe aussi des stages intensifs de Coréen dans certaines universités.

Partir étudier la langue locale sur place

Les Universités

Certaines universités proposent des cours de Coréen. Ils sont ouverts à tous et couvrent tous les niveaux. Il est bien entendu possible d’étudier exclusivement la langue en échange universitaire si l’on arrive d’une formation linguistique, par exemple. Auquel cas l’étudiant intègrera l’institut de langue concerné. Des tests de niveau sont effectués à l’entrée à l’université afin de placer chaque élève dans un cours adapté. Ces programmes sont bons mais requièrent un certain investissement financier (et intellectuel aussi, qu’on ne se le cache pas) ! Les plus connus sont les programmes de l’Université de Sogang, réputé pour mettre l’accent sur la conversation, et celui de l’Université de Yonsei, plus axé sur la grammaire. Bien d’autres universités proposent aussi des cours de qualité. Les cours sont dispensés en Anglais et en Coréen.

Chaque grand institut universitaire publie sa propre série de méthodes en anglais qu’il est d’ailleurs possible de trouver dans les librairies coréennes, sur Internet ou même en France dans les librairies asiatiques spécialisées comme la librairie Phénix à Paris.

Les Instituts privés (hakwon – 학원)

Les hakwon sont des écoles privées très répandues en Corée. Il en existe pour de nombreuses matières : de l’enseignement de matières plus classiques comme les maths ou les langues, aux enseignements professionnels pour apprendre un métier. Les étrangers ont notamment la possibilité d’étudier le Coréen dans ces établissements.

Étudier au quotidien

L’immersion

La meilleure méthode pour progresser dans une langue est sans aucun doute de l’utiliser et de l’entendre au quotidien. S’immerger dans pays, rencontrer des locaux, devoir utiliser le Coréen dans sa vie quotidienne vous aidera à vous améliorer bien plus rapidement qu’avec n’importe quel cours seul. Bien entendu, les cours sont indispensables pour apprendre les bases et les règles du langage.

Étudier seul

Les cours peuvent coûter cher ou demandent de pouvoir investir un certain temps dans sa formation. Si par exemple vous travaillez en Corée et que vous n’avez pas le temps de vous inscrire à un cours, il est possible d’apprendre le Coréen en autodidacte car de nombreuses ressources sont aujourd’hui disponibles. A commencer avec Internet ou la multitude de livres de Coréen disponibles. La liste de ressources françaises reste assez limitée, bien que de bonne qualité. Si vous parlez un minimum anglais, vous aurez accès à bien plus de méthodes d’apprentissage !

Voici quelques ressources avec lesquelles commencer :
Apprenons le coréen niveau débutant A1-A2

  • En Français

Site internet : Cours de Coréen
Livres :
Apprenons le Coréen + cahier d’exercices
Cours de Coréen

  • En Anglais

Les ressources sont beaucoup plus nombreuses et variées. En voici une sélection gratuite et ludique !

Site internet : Talk To Me In Korean, la meilleure ressource gratuite. Ils proposent aussi des vidéos sur YouTube, des podcasts et des livres sur leur store en ligne. Ils ont même ouvert un café dans le quartier d’Hongdae à Séoul.
Infographies : Dom & Hyo
Application : Memrise

S’inscrire directement dans une université coréenne (bachelor, master, PhD, MBA)

Certaines universités proposent des cursus internationaux dispensés en Anglais mais comme vous pouvez vous en douter, il y a une sélection à l’entrée. De plus, de nombreux documents sont requis comme vous pourrez le découvrir sur le site de Cursus Mundus. Il vous faudra entre-autres des lettres de recommandation, des bulletins de notes, des certificats de langue, un plan d’études mais aussi une certification bancaire attestant que vous serez capable de payer vos études ! En effet, les universités coréennes sont bien plus onéreuses que leurs homologues françaises (on n’en arrive pas au point des USA tout de même) et plus particulièrement si vous visez le privé. Si le budget vous fait peur mais que vous êtes un étudiant doué, vous pouvez tenter d’obtenir une bourse du gouvernement coréen ou de l’université d’accueil. J’en parlerai un peu plus bas.

SKY Universities
SKY, la Ivy league coréenne. Seoul University, Korea University, Yonsei University

Si vous maîtrisez le Coréen, vous pouvez tenter d’intégrer un cursus dans la langue du pays. Il vous sera sûrement demandé d’attester de votre niveau de Coréen avec un certificat du TOPIK (un test de langue coréenne, l’équivalent du TOEIC ou du TOEFL en Anglais par exemple).

Obtenir une bourse

Gouvernement coréen et Universités coréennes

Chaque année, le gouvernement coréen propose des bourses pour des étudiants étrangers et des chercheurs.
Vous trouverez une liste des différentes bourses ici, ainsi qu’une liste de bourses pour des programmes à court terme ici (en Anglais).

Bourses françaises

Le gouvernement français propose des bourses sur critères sociaux sous certaines conditions.
Il distribue aussi une aide au mérite aux étudiants de licence qui ont obtenu une mention Très Bien au Bac. Si vous êtes déjà boursier de l’enseignement supérieur, vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité internationale.
Il existe aussi des bourses régionales. Renseignez-vous auprès de votre conseil général afin de savoir si vous avez droit à l’un de ces bourses.


Dans tous les cas, assurez-vous de commencer vos démarches suffisamment à l’avance car les délais sont souvent longs.

travailler en coréeDécouvrez la suite de notre dossier avec nos conseils pour travailler en Corée.







Cet article vous a été utile ? Vous connaissez quelqu’un qui souhaite étudier en Corée ?

Partagez-lui cet article et partagez vos expériences dans les commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !

UX / UI Designer et addict au Matcha Latte.
Ce que j’aime de la culture coréenne ? Entre la cuisine ♥, la langue ou les dramas… la liste est longue ! Après deux séjours au pays du matin frais, je partage avec vous mes impressions sur ce qui touche à ce pays~

Vous reprendrez bien un café ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *