ASURA: THE CITY OF MADNESS de Kim Seung-soo – La critique de Mocha

  

ASURA: THE CITY OF MADNESS de Kim Seung-soo | Action-Thriller | 2H16 | 2016

Synopsis du film : « L’inspecteur Han est sur le point de démissionner de la police pour rejoindre l’équipe du maire et devenir son homme de main. Le procureur veut absolument faire tomber ce maire véreux et ses troubles activités, et va tenter d’utiliser Han pour cela. Celui-ci va alors être entraîné dans un double jeu hautement dangereux… »

Attention aux yeux dans ce film fictif (ville fictive) où le chaos et la violence règnent. Une spirale infernale où il est impossible d’échapper au mal. Se soumettre au plus fort, s’humilier voire s’automutiler pour survivre à cette vie c’est le spectacle auquel vous assisterez. Un véritable combat de chiens fous pour régner sur le quartier. Le maire véreux d’un côté et le procureur de l’autre utilisent l’inspecteur Han pour se faire tomber l’un l’autre. Pris au piège entre deux feux, notre cher Han va en cracher du sang, jusqu’à ce qu’il décide de se faire confronter directement les deux hommes.

De la violence, des insultes à tout bout de champs, j’ai eu l’impression d’assister à un Sin City à la sauce coréenne (un + pour moi cela dit).

Si vous cherchez un film noir à hémoglobine et pas prise de tête alors ok, Asura est fait pour vous. Mais si vous souhaitez une réelle critique sociale bien orchestrée, direction Inside Men.

Ma note : 2,5/5

     

Rendez-vous sur Hellocoton !