SEOUL STATION de Yeon Sang-ho – La critique de Mocha

SEOUL STATION  de Yeon Sang-ho | Animation-Fantastique | 1h33 | 2016

Synopsis du long-métrage : « Sortis des entrailles de la gare de Séoul, là où de nombreux sans-abris ont trouvé refuge, des zombies envahissent la ville. Alors que l’épidémie s’étend rapidement, plusieurs personnages se cherchent, s’évitent, s’entraident ou se dévorent : une jeune fille en errance, son petit ami bon à rien qui cherche à la prostituer et son père, rugueux et autoritaire… Un personnage de SDF loquace et emblématique vient compléter ce quatuor qui va devoir s’employer à survivre. »

Ce film d’animation est censé être un préquel de « Dernier train pour Busan ». Pour moi, il est en lien avec « Dernier train pour Busan » au niveau des thèmes mais pas de l’histoire. Chronologiquement on peut quand même dire que Seoul Station est censé se passer la veille de l’épidémie qu’on voit apparaître dans Train pour Busan, mais le réalisateur vous dira que les deux films ne sont pas censés se suivre pour autant.

! Attention : violence, zombies, humour noir, animation pas très fluide !

Il y a une critique sociale évidente dans ce film d’animation. Visuellement ce n’est pas beau il faut l’avouer car l’animation est  un peu saccadée mais niveau critique sociale je l’ai trouvé très fort (peut-être même plus que « Dernier train pour Busan »). Il y a pas mal de retournements de situations qui m’ont plu. Le film pose des questions sur ses limites, sur la  survie, sur ses valeurs morales, sur « est-ce qu’on devient meilleur quand on est en danger ou quand notre humanité est sur la touche ? ». L’humain est-il vraiment humain dans son comportement et ses choix ? Qu’est-ce qui le différencie d’un zombie ?

Un film très abrupt et pas très esthétique mais intéressant à voir.

Ma note : 2,5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !